L'édito de la semaine

Les prêtres et diacres de notre doyenné se partagent la plume des éditos, à tour de rôle chaque dimanche (hors vacances scolaires). Découvrez ici l'édito de chaque semaine.

dimanche 18 novembre
33ème dimanche du temps ordinaire

La grâce de l’automne

Voyez, pendant ces semaines qui marquent la fin de l’automne et le commencement de l’hiver, comme le monde se fait plus calme. Toutes choses autour de nous perdent leur couleur et prennent des tons pâles. On commence à frissonner…

Ces mots ouvrent une méditation de Karl Rahner sur la grâce propre de cette période de l’année. Le théologien nous invite à nous caler sur les rythmes de la nature, qui ralentissent et s’apaisent, et non sur ceux du monde, qui s’accélèrent jusqu’au risque de l’épuisement.

En cette période d’entre-deux, la création nous convoque à une intériorisation plus intime de notre foi. “Plus encore qu’en toute autre saison, on aime être chez soi, se recueillir, être seul, et on y parvient plus aisément. On a l’impression que les voix du dehors ont perdu quelque chose de leur intensité, que le monde n’ose plus prétendre se suffire”.

Voici venu le temps du repos, de la lecture, de la méditation, du silence à nouveau goûté. C’est le moment de la gratuité, du temps perdu et donc gagné pour nos corps et nos âmes en quête d’un nouveau printemps. C’est le temps où nous apprécions nous tenir à côté de l’être aimé, où nous prenons enfin le temps de lui parler… ou de nous taire.

Résistons ensemble à la tentation de nous disperser, d’en faire encore et toujours plus. Abandonnons pour un temps l’ambition de nous accomplir dans l’action. Aujourd’hui, la nature que Dieu a créée nous enseigne que ce ne sont pas nos oeuvres qui nous sanctifient. Choisissons plutôt de nous blottir tout contre Dieu. Dans la chaleur de l’Esprit, surprenons-nous ce soir à l’aimer, mieux.

Père Olivier de MONTARDY