Prieuré St Benoît

         Communauté AA de St Lambert des Bois (78470)             

La communauté assomptionniste est fondée depuis le 1er septembre 2006 pour prendre le relai des Bénédictins qui ont fondé le Prieuré en octobre 1963. Propriété de 35ha. Notre mission est une mission d’accueil. Accueil des frères et des sœurs de la famille de l’Assomption, accueil de nombreuses aumôneries (Profession de foi, Confirmation …), accueil de groupes très divers d’adultes,  accueil de nombreux scoutes et guides.

Actuellement, nous sommes quatre religieux : Père Paul CALAS, aumônier des Oblates de l’Assomption du Mesnil Saint Denis, Frère Claude GAUMONT, économe de la communauté et assure l’accueil et le suivi des groupes, Père François MERY, supérieur de la communauté et coadjuteur à temps partiel du groupement paroissial et Père Gica PAULET, curé de Châteaufort-Magny-St.Lambert-Toussus

Dans les maisons d’accueil           La communauté dispose d’une petite hôtellerie repartie en 2 maisons.

- Ces deux maisons permettent d’accueillir chacune des individuels ou des groupes. Leur capacité d’accueil maximale est de 26 personnes au total pour les deux maisons.

- La maison Emmanuel d’Alzon propose 2 chambres simples, 1 chambre pour personne à mobilité réduite (en fauteuil), un dortoir de 8 lits et un séjour (11 personnes).

- La maison Ste Marie Eugénie propose 3 chambres simples, 1 double,  un dortoir de 10 lits et un séjour. (15 personnes)

- Cuisines, salles (sous-sol) et salle de réunion sont aussi accessibles sur réservation.

- Pas de draps sur place  (prévoir draps ou sacs de couchages).

Au camp scout

- Un camp boisé, clôturé, équipé en point d’eau, feuillés et aménagements divers (tables à feux, lieu de veillée).

- Du bois coupé est à disposition normalement. Chaque utilisateur s’engage à en laisser pour le groupe suivant.

- Les feux sont autorisés, dans les périodes fixées par la municipalité.

Réservations

Tél. 01 30 43 71 71

Courriel  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Près de la communauté se situe le « Centre Port Royal » qui accueille de nombreux groupes professionnels.

__________________________________________________

Le Centre Port Royal, centre de séminaires professionnels, résidant sur ce même site, offre d’autres espaces de réunion, de restauration et d’hébergement dans un cadre d’hôtellerie (50 chambres), essentiellement en semaine.

Contacts : 01 30 12 17 12, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Eglise St Lambert

              

L'église se situe chemin du charme et du carrosse à Saint Lambert des Bois

 

Au Moyen Âge, la terre de Saint-Lambert appartient aux seigneurs de Chevreuse, ce qui explique l'absence de château médiéval. La première église du village, dédiée à saint Blaise, daterait du Xe siècle. Le hameau de La Brosse appartient à la commanderie templière de la Villedieu, puis aux hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. Une partie de la ferme de la commanderie de Belle, appartenant aux hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem, aurait servi de dîmier et sa chapelle aurait été utilisée comme léproserie. Jusqu'à la fin du XVIIe siècle, le village s'appelle Germainville. Par la suite, il est désigné par le vocable de son église consacrée à saint Lambert. L'histoire de Saint-Lambert-des-Bois est liée à celle de Port-Royal et beaucoup d'habitants travaillent pour l'abbaye. Pascal écrit la seizième de ses Provinciales dans le château de Vaumurier édifié au XVIIe siècle. Après la dispersion des religieuses en 1709, l'activité du village décline. En 1712, les restes des religieuses et des Solitaires de Port-Royal, exhumés au moment de la destruction de l'abbaye, sont enterrés dans le cimetière du village. Au cours des siècles suivants, Saint-Lambert-des-Bois, commune agricole, vit paisiblement. Le pompage et la mise en bouteille d'eau, sous la dénomination de « source du Val-Lambert », représentent à la fin du XXe siècle une activité importante pour la commune.

 

Eglise Saint-Christophe

 

 

L'église se situe 2 place de L'Eglise à Châteaufort

Beaucoup ou peu connaissent la légende de saint Christophe ou plutôt d'Offerus, si riche en symboles. Nous vous la proposons. 

Offerus était un Cananéen d’énorme stature. Quand il fut à l’âge de raison, il se mit à voyager en disant qu’il voulait servir le plus grand prince du monde. Mais, quelque soit ce prince qu’Offerus rencontre, il  y a un être plus puissant dont il a peur. Jusqu’au diable qui s’enfuit devant le Christ en croix. Offerus se met donc en quête du Christ. Un ermite lui explique :

- On sert Jésus-Christ par les prières, les jeûnes et les veilles.

- Je ne peux ni prier, ni jeûner, ni veiller, réplique Offerus ; enseignez-moi donc une autre manière de le servir ! 

L’ermite lui propose alors de s’installer près d’un torrent furieux pour aider les voyageurs à traverser.  Et c’est ainsi qu’une nuit, Offerus entend la voix d’un enfant qui l’appelle trois fois par son nom : il se lève, prend l’enfant sur ses épaules et entre dans le torrent.  Et plus ils s’engagent dans le torrent, plus l’enfant devient pesant.

 - Enfant, pourquoi te fais-tu si lourd, il me semble que je porte le monde. 

 - Non seulement tu portes le monde, mais celui qui a fait le monde. Je suis le Christ, ton Dieu et ton maître, celui que tu dois servir. Je te baptise au nom de mon père, en mon propre nom, et celui du Saint-Esprit. Désormais, tu t’appelleras Christophe

La conversion d’Offerus, entre autres symboles, nous invite à réfléchir à ce qui fait notre force mais aussi notre faiblesse.

La force, le pouvoir, la puissance, c’est d’abord ce que Christophe est ; c’est aussi ce que Christophe désire.

Et pourtant, ce n’est que quand il reconnait sa faiblesse, qu’il peut changer sa vie et enfin rencontrer le Christ.

Alors, est-ce que Christophe nous protège des accidents ?

Le récit de Christophe est un récit de voyage spirituel plutôt que de moyens de locomotions sur nos routes mouvementées. Il s’agit de s’ouvrir à l’humilité, à la confiance et à l’acceptation de ses propres faiblesses plutôt que d’attendre une protection super naturelle à l’intérieur de nos voitures.

Lire la suite : Eglise Saint-Christophe

Chapelle Sainte-Marie Reine du Monde

Accès à l'église Sainte Marie

 

 

Photo de l'Eglise Sainte Marie

 

  L'église se situe 21bis rue des écoles Jean Baudin à Magny-les-hameaux

 

Que dire de la Vierge Marie? Elle nous est si familière, et pourtant les Ecritures nous parlent peu d'elle. Peut-être justement n'y a-t-il rien à dire de celle qui gardait toutes les choses en son coeur...

Rien à dire, mais seulement contempler. Regarder le mystère de Marie, c'est entrer avec elle dans l'aventure de la foi, une foi simple, mais ô combien lumineuse car toute entière conduite par l'Esprit Saint. Cet Esprit Saint qui, par Marie, nous a donné Jésus. Et cela parce que Marie a cru qu'à Dieu, rien n'est impossible.

Extérieurement, la vie de Marie peut sembler si ordinaire, presque banale. Celle d'une femme, d'une mère, qui a connu joies et souffrances, en accompagnant jusqu'au bout la vie de son fils, le Fils de Dieu, dans l'accomplissement du dessein de Dieu le Père. Mère silencieuse, mère de Dieu, mais aussi mère de tous les hommes, Marie nous invite à marcher à sa suite. La première en chemin, elle nous entraîne à risquer notre "oui" aux imprévus de Dieu. Nous avons tant à apprendre de Marie pour faire grandir notre foi.

Ayons à cœur de nous mettre davantage à l'école de Marie, elle qui nous précède et nous encourage sur le chemin exigeant de la foi, chemin qui nous fait quitter les rivages connus de nos existences pour entrer dans l'inconnu du désert de nos cœurs. Marie qui nous introduit au chemin de la prière silencieuse, celle du cœur, là où, peu à peu, nous apprenons à laisser Dieu être Dieu en nous. Marie est simple, elle n'a qu'un trésor: son Fils, qui a pris notre humanité pour nous donner part à sa divinité. (J.S)

Historique

Lire la suite : Chapelle Sainte-Marie Reine du Monde

Eglise Saint-Germain de Paris

Accès à l'église Saint Germain de ParisEglise Saint Germain

 

 

 

L'église se situe rue Ernest Chausson à Magny Village

 

Nous connaissons la vie de saint Germain par son ami saint Venance Fortunat, poète latin. Germain voit le jour près d'Autun. On raconte que sa mère ne le désirait pas et voulut se faire avorter. Elle n'y parvint pas et l'enfant vécut. Après des études à Avallon, il est, durant quinze ans, moine dans une petite communauté locale.

C'est là que l'évêque d'Autun, Agrippin, vient le chercher pour en faire un prêtre. On le voit un temps abbé de Saint-Symphorien d'Autun, mais les moines ne sont pas enchantés de cet abbé qui donne leur pain aux pauvres.

Le roi de Paris, Childebert, fils de Clovis et de sainte Clotilde, le découvre et se prend d'amitié pour lui. Voilà saint Germain évêque de Paris.

 Mais, il resta moine toute sa vie, et il ajouta même de nouvelles austérités à celles qu’il avait pratiquées dans le cloître. Après les fatigues d’une journée tout apostolique, son bonheur, même par les temps rigoureux, était de passer les nuits entières au pied de l’autel.

Saint Germain, à sa manière propre et selon sa vocation, a répondu à l'appel du Seigneur. Il en fut un témoin par sa vie de prière ; il consacra chaque jour de longues heures à prier. Il avait une grande préoccupation du renouvellement de la liturgie, laquelle permet d'exprimer sa foi en Dieu. On reconnait aussi son grand amour des pauvres, des petits, spécialement des prisonniers. On lui attribue nombre de conversions et de miracles en leur faveur.

On ne lui reconnaît qu'un défaut, qu'il gardera jusqu'à sa mort : très austère pour lui-même, il exige que les autres le soient autant !

*******

Célébrer saint Germain, c'est reconnaître notre mission d'annoncer l'amour de Dieu. C'est lui rendre hommage. C'est le prier de donner à chacun de nous et de nos communautés paroissiales le désir de la prière. C'est le prier d'intensifier notre effort de service auprès des petits, des malades, des personnes âgées de notre milieu. C'est lui demander de bénir et d'intercéder auprès de Dieu pour les détenus et toutes les personnes qui œuvrent auprès des prisonniers.

Lire la suite : Eglise Saint-Germain de Paris

Prieuré de Châteaufort

                                      

Cette maison qui fut, depuis le XIe siècle, un monastère bénédictin puis un lieu d’éducation ou de partage suivant les époques, est confiée depuis le 1er janvier 2010 au Père Loïck BELAN, délégué diocésain de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle. Sœur Marick est responsable de « l’intendance ».

Cet endroit privilégié par sa situation face à la forêt de la Mérantaise, aux portes de la Vallée de Chevreuse, doté d’une crypte et d’un jardin qui peuvent permettre de se reposer, de célébrer ou approfondir sa foi, en groupe ou personnellement, accompagné spirituellement suivant le désir de chacun, est prêt à vous accueillir en respectant la variété de vos demandes.
La prière liturgique y est célébrée tous les jours (cf. horaires) et chacun y est le bienvenu s’il le désire.

La maison dispose de
- 6 chambres (14 lits + 1 lit de petit enfant)
- 2 salles d'eau avec douches
- 1 grande salle de 35 places
- 1 salle à manger de 14 places si besoin.

Consultez le dépliant du Prieuré en pièce jointe.

 

 

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Dépliant du prieuré v2017.pdf)Dépliant du prieuré v2017.pdf[ ]432 Ko

Lire la suite : Prieuré de Châteaufort