Eglise St Lambert

              

L'église se situe chemin du charme et du carrosse à Saint Lambert des Bois

 

Au Moyen Âge, la terre de Saint-Lambert appartient aux seigneurs de Chevreuse, ce qui explique l'absence de château médiéval. La première église du village, dédiée à saint Blaise, daterait du Xe siècle. Le hameau de La Brosse appartient à la commanderie templière de la Villedieu, puis aux hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. Une partie de la ferme de la commanderie de Belle, appartenant aux hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem, aurait servi de dîmier et sa chapelle aurait été utilisée comme léproserie. Jusqu'à la fin du XVIIe siècle, le village s'appelle Germainville. Par la suite, il est désigné par le vocable de son église consacrée à saint Lambert. L'histoire de Saint-Lambert-des-Bois est liée à celle de Port-Royal et beaucoup d'habitants travaillent pour l'abbaye. Pascal écrit la seizième de ses Provinciales dans le château de Vaumurier édifié au XVIIe siècle. Après la dispersion des religieuses en 1709, l'activité du village décline. En 1712, les restes des religieuses et des Solitaires de Port-Royal, exhumés au moment de la destruction de l'abbaye, sont enterrés dans le cimetière du village. Au cours des siècles suivants, Saint-Lambert-des-Bois, commune agricole, vit paisiblement. Le pompage et la mise en bouteille d'eau, sous la dénomination de « source du Val-Lambert », représentent à la fin du XXe siècle une activité importante pour la commune.