A table !!

 A table !! Je sonne la cloche pour éviter de m'égosiller.

Tout le monde descend, plus ou moins rapidement et s'assoie autour de la table.

Tout le monde est là, parents, enfants, pas de doudou à chercher, de carte ou de carnet, de mot à signer, tout le monde a faim !

 

Nous voilà donc tous réunis, mieux qu'au moment de la prière puisque le papa est là ! Profitons en !

On se donne la main, on chante un refrain, on récite un bénédicité.

Voilà l'occasion toute trouvée pour dire la prière en famille !

On laisse de côté les disputes, on reprendra après......mais.......

Pas de chance, voilà que Pierre est assis à côté  de Christophe avec qui il vient de  se disputer !

Se donner la main est en même temps un geste de paix, alors tant mieux qu'ils soient assis à côté ces deux la ! La providence ?!!

Parents et enfants aussi peuvent être fâchés, on peut même "forcer" la providence et se retrouver assis à côté de cet enfant !!  Ou de son conjoint !!!  

Nous nous asseyons, confortablement, cela évite les "j'suis fatigué ! J'ai fait 2 heures de sport aujourd'hui!", ou les chaises poussées malencontreusement, ou toute autre attitude perturbatrice !


On dit une petite prière toute simple avant même le bénédicité. Certaines mêmes demandes et certains mêmes remerciements se répètent à chaque repas, cela permet aux enfants de les dire à leur tour et de pouvoir ainsi innover.

"Jésus, mets la paix dans le coeur des hommes qui font la guerre."
"Aide-nous, Jésus, à pardonner comme Toi."
" Jésus, donne-nous le courage de bien faire notre travail à nous, à l'école ou à la maison."
" Aide-nous à dire toujours la vérité ".
" Merci, Jésus, pour la belle journée ensoleillée ".
" Merci pour tous nos copains ".
" Merci d'avoir un papa et une maman".
Ah !!!!! Comme c'est mignons les petits enfants !!!
" Montre-nous, Seigneur, le chemin de la réconciliation".

Finalement,  en grandissant, les enfants ont tout compris!!!!!

Le "nous", dans la prière, permet de ne pas se sentir seul et de ne pas être trop mis à nu devant les autres. Et pas que chez les enfants!!!

Nous avons également des petits livres à disposition pour enrichir nos prières de demandes et de mercis.

Exemples de petites prières :

Prière pour dire merci

« Seigneur, pour mon corps qui vit,
        je te dis merci !
Seigneur pour ma tête pleine d'idées,
        je te dis merci !
Seigneur, pour mon cœur qui veut aimer,
        je te dis merci !
Seigneur, pour tous mes petits bonheurs,
        je te dis merci !
Seigneur, pour la vie qui me porte et qui m'étonne,
        je te dis merci ! »

Prière pour être pardonné

« Seigneur, je ne suis pas fier de ce que j'ai fait.
Ce n'était pas beau, ce n'était pas bien.
Mais Toi, Tu me pardonnes et Tu m'apprends aussi à pardonner. »

Prière quand on est content

« Ma vie est belle aujourd'hui ! Et je suis sûr Seigneur
que Tu es content de me voir content.
Alors, pour que la vie soit encore plus belle,
je vais essayer de donner autour de moi beaucoup de joie. »

Prière quand on est triste

« Seigneur, j'ai le cœur gros, j'ai envie de pleurer.
Oh, Seigneur, pourquoi est-on parfois malheureux ?
Je voudrais tellement être consolé.
Et Toi, on dirait que Tu n'es pas là.
Mais Tu ne veux pas que je reste triste...
Aide-moi à retrouver le rire et la joie ! »

Prière quand on a peur

« Seigneur, j'ai tant de chose à apprendre !
Parfois ça me fait peur.
Seigneur, il y a autour de moi des tas d'enfants que je ne connais pas.
Parfois ça me fait peur.
Seigneur, la nuit est noire et pleine de choses mystérieuses.
Parfois, ça me fait peur.
Mais si Tu veux bien me tenir la main,
alors, Seigneur, je n'ai plus peur ! »

Prière pour ceux qu'on aime

« Seigneur, je porte dans mon cœur tous ceux que j'aime :
Mon papa, ma maman, toute la famille, et aussi mes copains et mes copines.
La vie est si belle avec eux !
Donne-leur, Seigneur, ce qu'il y a de meilleur
Et garde les dans ton amour maintenant et toujours.»

Prière pour ceux qu'on n'aime pas

« C'est vrai, seigneur, que tu aimes aussi les méchants ?
Moi, il y a des gens que je n'aime pas !
Mais peut-être qu'on aime pas seulement
avec son coeur et ses sentiments ?
Peut-être que de faire un geste ou dire un mot gentil,
c'est une façon d'aimer aussi ?
Seigneur, apprends-moi les gestes et les mots
qui rendront mon cœur plus grand. »

Prière quand on se promène

« Seigneur, Tu me vois ?
Je suis là, sur la terre, la terre qui tourne dans l'univers.
Et moi, dans l'immense univers,
je suis comme une petite fourmi.
Pourtant, je suis important pour Toi. »

Prière pour demander

« Seigneur, je voudrais, je voudrais...
Il y a tant de choses que je voudrais !
Toi qui sais ce qui est le meilleur pour moi,
s'il te plait, donne-le moi ! »

Avec des enfants plus petits, on peut relever une seule phrase de ces prières.
On peut aussi écrire des petites prières, tirées de nos livres on non, chacune sur un petit morceau de papier, les mettre dans un pot ou un vase et chacun son tour tire une prière au hasard et la lit.
Il peut y avoir des prières très courtes (une phrase) ; dans ce cas, chaque enfant peut tirer un papier ou des prières plus longues (un texte) dans ce dernier cas un seul enfant tire un papier.

Quand la prière est trop longue on risque d'en oublier le contenu !

(Question pratique, mettre deux pots différents : un vase pour les prières courtes et un autre pour les prières longues ou des papiers de couleurs différentes).
Mieux vaut rester sur un seul thème par repas.
Ne nous inquiétons pas, tous les thèmes y passeront, on revient souvent à table !!

Là non plus nous ne pouvons pas éviter toutes les disputes, mais est-ce nécessaire ?
N'est-il pas normal et même sain que les enfants se disputent ?
Les petits enfants ne gardent pas vraiment de mauvaises pensées dans leur cœur, tout sort en parole !!
Et ça n'est pas fini chez les ados qui en plus se couchent tard !! Les journées sont longues !! Préparez vos boucliers !!

En grandissant, tous ces mots, toutes ces paroles blessantes ne sortent plus en désordre mais  passent et séjournent plus ou moins longtemps dans la pensée !!
Aie aie aie ! Difficile de ne pas penser, qui peut s'en empêcher ?

Le « j'ai pêché par pensée » dans le « Je confesse à Dieu » prend alors tout son sens! Et le sacrement de réconciliation toute sa nécessité !! Car curieusement, la pensée pèse lourd !

Puis l'acceptation de l'autre tel qu'il est, l'amour de l'autre tel qu'il est, le « Aimez-vous, comme Je vous ai aimé » prend, petit à petit, toute sa dimension.

Virginie Hébert, maman de 5 enfants.